Les informations sur la culture des mûres

Les mûres sont des plantes robustes qui n'exigent pas beaucoup du sol. Avec nos conseils de culture et d'entretien, la récolte est riche.

Les jeunes plants de mûres doivent avoir trois pousses vertes fraîches et saines, sans blessures ni écorce séchée.

Les boules du pot doivent être bien enracinées (lors de la farce, la terre ne doit plus tomber, au fond du pot, aucune racine en rotation ne doit être visible).

Conseil : En cas de doute, retirez les buissons de mûres du pot de la pépinière et inspectez les mottes pour détecter tout défaut. Faites attention à la force de la croissance : les cultivars de mûres à forte croissance peuvent facilement dépasser les dimensions d'un petit jardin.

Le meilleur endroit pour un buisson de mûres est devant un mur de la maison orienté au sud.

L'emplacement idéal

Fertilisation : une à deux fois par an avec du compost ou du fumier organique.

Habitat : Ensoleillé à semi-ombragé ; abrité du gel et du vent. Le meilleur endroit : devant un mur de la maison orienté plein sud, car plus il fait soleil, plus les fruits sont sucrés.

Sol : légèrement acide, moyennement lourd, humique et bien aéré. Pour les sols particulièrement lourds et pauvres en nutriments : mélangez du compost ou plantez de la terre sous le sol.

Attention : Les mûres ne sont pas vraiment rustiques. Dans le jardin à la fin de l'automne, posez toutes les pousses sur le sol et recouvrez-les de broussailles. Sur les balcons ou les terrasses, les jeunes tiges sont particulièrement sensibles au gel. Par conséquent : Couvrez la plante en hiver avec des tapis de roseaux ou des broussailles.

La culture des plants de mûres

Temps de plantation : Au printemps, ce qui leur permet de s'enraciner fermement et d'éviter autant que possible les dommages causés par le gel.

Avant la plantation du mûrier : Brève immersion de la plante dans l'eau. La pousse doit être au moins d'une épaisseur de crayon et avoir un ou deux bourgeons forts au niveau du col de la racine.

Planter la plante : Écarter la motte, l'insérer aussi profondément que possible, tirer les boutons à la racine entre 3 et 5 cm recouverts de terre. Ajoutez une poignée de farine de corne ou d'engrais de baies dans le trou de plantation. Alignez soigneusement le sol. Presser à fond dans le sol. Si la plante est dans le sol : Appliquer une couche épaisse de cinq centimètres de paillis d'écorce, de débris d'herbe ou de compost grossier. Enfin, coupez les pousses à environ un demi-mètre.

Distance entre les pieds : pour les plantes grimpantes vigoureuses : Distance : 3-4 mètres, sinon 1,50-2 mètres.

Entretien des mûriers

Arrosage et fertilisation

Dans le jardin : les mûres ont besoin d'un sol légèrement humide. Arrosez plus souvent en cas de sécheresse persistante.

Dans un pot ou un seau : Arrosez fréquemment, de préférence avec de l'eau de pluie.

Fertilisation et engrais : Fertilisez chaque année au début du mois d'avril avec un mélange d'éléments nutritifs adaptés aux arbustes à baies. Le paillage est recommandé pour supprimer les mauvaises herbes.

Support : À partir d'une hauteur de croissance de 15 centimètres, le jeune plant de mûrier peut être soutenu par une armature métallique, plus la plante peut s'enraciner et s'alimenter en nutriments. Le cadre n'est pas seulement un support, il fournit aussi plus de lumière et d'air. Cela améliore la maturité et aide à prévenir les maladies. Des mûres adultes avec un support à armature métallique avec 1-2 fils de tension. Hauteur recommandée de l'échafaudage : 2 à 2,20 mètres, pour les échafaudages de grande hauteur jusqu'à 2,50-3 mètres.

Le treillis métallique : Quatre ou cinq fils horizontaux avec une gaine en plastique tendue entre des pieux en bois de hauteur humaine ont fait leurs preuves. Distance entre les fils de tension : 30 à 40 centimètres. Fixez le premier fil à une hauteur de 50 centimètres au-dessus du sol. Ne gardez pas la distance entre les fils trop grande.

Taille de vos plants de mûres

La mûre est une plante bisannuelle. La première année, les jeunes pousses arrivent et la deuxième année, sur les jeunes pousses, les pousses latérales. C'est là que la récolte a lieu. Pour une récolte à haut rendement et une plante saine :

Taille fin mai / début juin - la taille dite d'été, lorsque suffisamment de jeunes tiges se sont formées. Laisser environ 6 jeunes pousses par plante. Celles-ci porteront leurs fruits l'année prochaine.

Coupez à partir d'octobre - la coupe dite d'hiver - enlevez les vieilles tiges bisannuelles près du sol.

La récolte des mûres

Dépend de la variété à partir de la fin juillet jusqu'à la mi-octobre environ. Une mûre doit se détacher facilement lorsqu'elle est cueillie, "tomber dans la main" pour ainsi dire, ce n'est qu'alors qu'elle est vraiment mûre. Les mûres ne mûrissent pas. Il est préférable de traiter les baies immédiatement après la cueillette, elles ne peuvent être conservées que pendant une courte période. Cueillez donc seulement les fruits complètement mûrs plusieurs fois par semaine.

Rédigé par Nicolas T. Publié en juillet 2019.

lorenzon.org